Les méthodes de chasse

Chasse à l'approche

Le principe est simple, un chasseur seul parcourant un territoire qu'il connaît bien à la recherche d'un animal (chevreuil, cerf, sanglier….). Nombreuses sont les sorties où le chasseur se retrouve bredouille, mais les émotions sont si forte que cette bredouille est relative. Muni d'une carabine ou d'un arc, et relativement bien camouflé, le silence est de rigueur. Certain chasseur peuvent s'approcher à seulement quelques dizaines de mètres avant de déclencher leur tir.

La chasse au chien d'arrêt

Très populaire, la chasse au chien d'arrêt est très populaire en France. Pratiqué sur le petit gibier à plumes en générale (perdrix, faisan, bécasse…), le principe est de parcourir un territoire en attendant que le chien se mette à l'arrêt (le gibier se situant en général quelques mètres devant le chien).
Cette chasse à 2 écoles : la courte et la longue quête. Certains préfèrent que les chiens battent beaucoup de terrain et d'autres préfèrent que le chien "colle" au chasseur.

Passionnant sur la bécasse ou la gélinotte, cette chasse l'est tout autant en plaine sur des jeunes perdreaux vifs.

 

La chasse au chien courant

Par opposition à la chasse au chien d'arrêt, la chasse au chien courant se pratique sur les petits et gros gibiers à "poils". Généralement avec plusieurs chiens et chasseurs, cette chasse se pratique généralement en battue. Les chiens essayent d'amener, en aboyant derrière l'animal chassé, ce gibier vers les chasseurs. Que d'émotion pour le chasseur, lorsqu'il entend la meute de chiens, avec un animal devant, se rapprocher de lui….

La chasse au gibier d'eau (canards, sarcelles…)

La chasse à la hutte ou aux gabions.

Ce type de chasse se pratique généralement du coucher au lever du soleil. A cause de l'activité exclusivement nocturne du gibier d'eau. A l'aide d'appeaux (sifflets imitant le gibier d'eau) ou d'appelants (canards vivants posés sur l'eau), le but est d'attirer le gibier d'eau afin de pouvoir les tirés dans les meilleures conditions.

La chasse sous terre

Le déterrage

De plus en plus de chasseurs sont adaptes de cette chasse. Le but est de bloquer l'animal traqué, grâce aux chiens, et de creuser pour aller le chercher.

Les chiens parcourent les galeries en cherchant le gibier, les chasseurs les repèrent en écoutant la "voix" des chiens. Quand il pense que l'animal est bloqué, ils creusent pour le récupérer. Cette chasse est très physique et se pratique avec des chiens entraînés à la quête dans les galeries sous terre. La chasse sous terre permet notamment de prélever de nombreux nuisibles comme le renard ou le blaireau.

La chasse au furet

Petit animal ressemblant à une belette ou une fouine, le furet sert à faire sortir les lapins de leur terrier. Il suffit pour cela de mettre le furet dans un terrier habité par un lapin. Au bout d'un certain temps le lapin sort du trou, et le chasseur peut l'attraper avec un filet ou le tirer.

La vénerie (chasse à courre)

Chasse traditionnelle par excellence, il n'est pas pour autant moins populaire…
Composé d'un attelage de quelques dizaines chiens, ce type de chasse à pour but de poursuivre le gibier courant jusqu'à épuisement de ce dernier. Soit le gibier est attrapé par les chiens s'il s'agit du lièvre par exemple, soit il est "servit" à l'arme blanche par un chasseur dans le cas d'un cerf ou d'un sanglier.
Ce type de chasse à pour avantage de prélever exactement le nombre de sujets souhaités. Elles donnent lieu à des journées passionnantes, conclu bien souvent par des repas festifs et des "concerts" de cors de chasse.

Chasse aux Palombes

                               

Les palombières

La chasse à la palombière se pratique en Aquitaine à partir du 20 novembre.

Le principe de cette chasse est d'attirer les vols de palombes à l'aide d'appelants pour les conduire à se poser sur le sol, puis de les capturer à l'aide de filets.

Les pantières

Ce mode de chasse ressemble quelque peu au précédent, à la différence près que les filets sont verticaux et constituent une sorte d'entonnoir dans lesquels les palombes se plongent.

Les méthodes de chasse à la palombe classées par famille avec le site http://www.palombe.com.

Ces méthodes auraient pu être classé géographiquement par département, mais les chasseurs en cabane s'empruntent quelques méthodes et nous serions vite arrivés à un classement incompréhensible.

On peut donc trouver les grandes familles de chasses à la palombe suivantes :

En cabane ou palombière : au sol dans les arbres

En col pyrénéen : aux filets verticaux au tir au vol

Pour plus d'informations, nous vous recommandons de visiter le site suivant dédié à la palombe

 

Quels plombs dois-je utiliser pour les gibiers ?

Gibiers

Plombs

1° coup

2° coup

Alouette

32

10

9

Bécasse

34

9

8

Râle

32

8

8

Bécassine

32

8

8

Grive

32

8

7

Caille

32

8

7

Perdreau Gris

32

8

7

Tourterelle

34

7

7

Vanneau

32

7

7

Sarcelle

34

7

6

Perdreau Rouge

34

7

6

Lapin

34

7

6

Faisan

36

6

6

Pigeon

36

6

5

Colvert

36

5

4

Lièvre

40

4

4

Oies

40

3

2

Nous préconisons d'utiliser pour la chasse des cartouches de bonne qualité

En effet, les cartouches de bonne qualité sont certes plus chères, mais offrent une meilleure régularité des gerbes et une puissance accrue.